Ces cambrioleurs avaient développé un mode opératoire extrêmement cynique

Ces cambrioleurs avaient développé un mode opératoire extrêmement cynique


Le tribunal correctionnel de Valence (Drôme) a jugé vendredi dernier deux cambrioleurs dont la méthode était particulièrement choquante.

Youssef Agoujil et Belsem Hayjoub, deux Drômois d’environ 25 ans, regardaient les avis de décès, repéraient l’adresse de la famille en deuil sur internet, puis ils partaient faire un repérage la veille de l’enterrement pour visiter le domicile le lendemain, une heure avant les obsèques, quand tout le monde est parti.

En plus du traumatisme provoqué par la perte d’un proche, les victimes retrouvaient leur domicile cambriolé à leur retour.

Forcément, avec un tel procédé, les témoignages des victimes ont été glaçants comme celui de cet homme d’une cinquantaine d’années qui a expliqué avoir découvert le cambriolage de sa maison au retour des obsèques de son épouse emportée par un cancer.

Les deux prévenus ont demandé pardon aux victimes et ont reconnu la lâcheté de leurs actes.

Ils ont été condamnés à cinq ans de prison dont deux avec sursis et l’obligation de travailler et d’indemniser les victimes.

Source: Le Dauphiné




Réagissez

Commentaires