Escroc et complètement nul au football il parvient à réaliser une carrière professionnelle

Escroc et complètement nul au football il parvient à réaliser une carrière professionnelle


Beaucoup de brésiliens brillent avec un ballon. Carlos Henrique Kaiser n’est pas l’un d’eux. Cependant, contrairement à beaucoup de joueurs bien plus doués, il a réalisé une carrière professionnelle complète jusqu’en Europe, rêve de nombreux joueurs sud-américains.

Quand il avait 20 ans, Kaiser s’est fait des amis qui se sont révélés précieux par la suite: les célèbres footballeurs Romario, Branco et Richardo Rocha. Cette amitié s’est révélée précieuse puisque les trois sportifs ont demandé aux clubs dans lesquels ils signaient de nouveaux contrats d’offrir une période d’essai de trois mois au « talentueux » Kaiser.

C’est ainsi qu’il commence sa carrière comme attaquant dans le club de Botafogo. Sans même jouer un match pour le club, il est ensuite transféré à Flamengo. Et là encore, rebelote, il n’a pas joué un seul match.

La seule chose qu’il maîtrisait vraiment était de simuler des blessures. Ainsi, quand ses entraîneurs pensaient qu’il était prêt à jouer, Kaiser leur prouvait le contraire.

Il se servait surtout des entraînements pour simuler des blessures. De temps à autre, alors qu’il s’apprêtait à tirer, il simulait une douleur et expliquait qu’il avait une rupture musculaire.

Ses coéquipiers le croyaient mais pas le médecin du club. En effet, il est arrivé que Kaiser parle anglais au téléphone pour faire croire qu’il était contacté par des clubs étrangers. Le problème est qu’une fois qu’il a eu le dos tourné, pris par le doute, son médecin a regardé de plus près son téléphone qui s’avérait… être un jouet.

Il réussit néanmoins à se faire recruter par des clubs nord américains. Mais comme tous ses collègues footballeurs, c’est en Europe que Kaiser veut aller faire fortune.

Il parvient alors à se faire recruter en Ligue 2, au Gazelec Ajaccio.

Le Forrest Gump du football brésilien, comme il était surnommé, a frappé fort à Ajaccio où, lors d’un match, alors qu’il avait été envoyé à l’échauffement, il devait trouver une bonne raison pour ne pas rentrer sur le terrain. Il n’a alors rien trouvé de mieux que de se prendre un carton rouge quelques instants après être entré.

Il est quand même resté six mois de plus avec l’équipe avant de rentrer au Brésil où il jouera pour quatre clubs dont un en Argentine avant de finir sa brillante carrière sans aucun but marqué.

Source: Givemesport




Réagissez

Commentaires