Une étude scientifique prouve que manger gras rend con

Une étude scientifique prouve que manger gras rend con


Attention, si tu vas trop souvent au McDo, tu vas devenir stupide.

C’est en tous les cas ce que confirme une étude menée par des chercheurs de l’Oregon State University qui ont travaillé sur des souris de laboratoire.

Tout le monde est conscient que la malbouffe, y compris la plupart des aliments consommés dans les fast-food, est malsain, avec une quantité disproportionnée de matières grasses et de glucides par rapport à ce qu’un régime alimentaire sain devrait contenir.

Les plats dans les fast-food sont à l’origine d’états de santé chroniques graves comme l’obésité, le diabète (type II), l’hypertension, la résistance à l’insuline et même les troubles du sommeil (l’apnée du sommeil) et les troubles d’humeur.

Mais ce qui est moins connu est que les régimes gras entraînent un déclin de la fonction mentale.

En fait, lorsque nous avalons un hamburger, des frites, un kebab… différentes zones de notre cerveau sont activées.

Il va alors libérer de la dopamine qui procure un sentiment de bien-être.

En contrepartie, le cerveau va se retrouver submerger et créer de nouveaux récepteurs à dopamine et cette action va endommager l’hippocampe, la partie du cerveau qui joue un rôle essentiel dans la mémorisation et l’apprentissage.

Un cercle vicieux se met alors en place: manger gras procurant du bonheur, nous allons être poussés à en consommer davantage et notre cerveau continuera à s’endommager.

Heureusement, cela peut être atténué par une consommation de fruits et de légumes qui permettent d’atténuer les inflammations liées à la malbouffe.

Cela marche également avec le sport.

Source: Inquisitr

 




Réagissez

Commentaires

Partagez :