Ils restent deux jours dans un placard se croyant enfermés alors que la porte était ouverte

Ils restent deux jours dans un placard se croyant enfermés alors que la porte était ouverte


 

La drogue c’est mal surtout quand cela vous donne l’impression d’être enfermé alors que la porte n’a jamais été verrouillée.

C’est ce qui est arrivé en Floride à un homme et une femme, fumeurs de crack qui ont été retrouvés par la police dans un placard de l’université de Daytona State College.

C’est l’homme qui a appelé les autorités en expliquant qu’ils étaient prisonniers dans l’université et qu’il leur était impossible de sortir. Les policiers se sont alors rendu sur place et sont parvenus à le localiser grâce à son téléphone portable.

En ouvrant le placard, ils ont eu la surprise de constater que la porte s’ouvrait correctement. Ils ont également remarqué la présence d’excréments et de matériel pour fumer du crack mais néanmoins sans présence de stupéfiants.

Les deux individus, très défavorablement connus des services de police, seront jugés pour avoir pénétré illégalement dans l’université.

Source: Orlando Sentinel




Réagissez

Commentaires