Pourquoi le meurtre de la jeune fille de 22 ans au tournevis n’aurait pas dû avoir lieu

Pourquoi le meurtre de la jeune fille de 22 ans au tournevis n’aurait pas dû avoir lieu


 

L’homicide de la jeune fille de 22 ans tuée avec un tournevis aurait certainement pu être évité.

Vers 4h du matin dans la nuit de lundi à mardi, la victime est sortie d’un bar de la rue de Lappe près de la place de la Bastille à Paris. Elle s’est alors faite aborder par un homme. Une bagarre a éclaté et la jeune fille a reçu un coup de tournevis en pleine tête provoquant sa mort quelques heures plus tard.

Le casier judiciaire de son agresseur était chargé : 37 condamnations à 25 ans.

Dans ce cas, il est probable que l’homme avait été condamné récemment ou était en liberté conditionnelle au moment des faits.

L’homme, ivre au moment des faits, a été mis en examen et a été inculpé de tentative de meurtre et tentative de vol en réunion.

Mais, suite au décès de la victime, les faits pourraient être requalifiés en homicide volontaire.




Réagissez

Commentaires

Partagez :