Quand Idriss Sihamedi disait ne pas serrer la main aux femmes devant le silence complice de Najat Vallaud Belkacem

Quand Idriss Sihamedi disait ne pas serrer la main aux femmes devant le silence complice de Najat Vallaud Belkacem


L’islamiste Idriss Sihamedi, responsable de l’association Baraka City, a été interpellé et placé en garde à vue, accusé de harcèlement sur Twitter envers Zineb El Rhazoui, rescapée de l’attentat de Charlie Hebdo et engagée contre l’islam radical.

Largement suivi par la communauté musulmane sur Twitter, l’homme, probablement fiché S selon lui, avait déjà fait une apparition remarquée sur le plateau d’Ali Badou en compagnie de Najat Vallaud Belkacem, alors ministre des droits des femmes.

Idriss Sihamedi avait expliqué qu’il ne serrait pas la main des femmes pour ensuite refuser de condamner clairement les agissements de l’Etat Islamique. La réaction de la ministre, censée défendre ardemment les droits des femmes ne s’était résumée qu’à une timide réponse.




Réagissez

Commentaires