Une septuagénaire se plaint du bruit, elle est violée et braquée en représaille

Une septuagénaire se plaint du bruit, elle est violée et braquée en représaille


 

C’est un fait divers sordide qui a mis du temps à sortir dans les médias. Pourtant, une retraitée de 76 ans a eu sa vie brisée, victime d’un acte épouvantable. Et ce drame aurait pu être évitée si la main courante qu’elle avait déposée avait eu plus d’effet.

Vivant avec son compagnon depuis plusieurs années dans un immeuble d’Ivry-sur-Seine, squatté depuis quelques mois par des jeunes désœuvrés qui se livrent à toutes sortes d’incivilité: injures envers les résidents, cris, prise de drogue et ivresse manifeste.

Gênée par ces agissements, la retraitée appelle quelquefois au calme en tentant de dialoguer. Pour simple réponse, elle reçoit des injures racistes anti-blancs et des menaces de représailles lui promettant les pires sévices. Elle ira même déposer une main courante face à la violence verbale dont elle est victime.

Mais ce 7 août, les squatteurs ne se sont pas limités à de simples menaces. Alors que son mari vient de partir travailler, elle reçoit la visite de quatre hommes cagoulés qui passent par la fenêtre restée ouverte. Trois s’occupent de saccager son appartement pendant que le dernier la viole.

Profondément choquée, la septuagénaire vit avec ses volets fermés depuis le 7 août. Le violeur présumé a rapidement été identifié, interpellé et placé en détention provisoire. Quant à ses trois complices, ils sont toujours activement recherchés par la police judiciaire.

Source: Le Parisien




Réagissez

Commentaires

Partagez :