Top 10 des raisons de ne pas voter Marine Le Pen

Top 10 des raisons de ne pas voter Marine Le Pen


Le programme de Marine Le Pen serait capable de mettre en péril l’économie française en quelques mois seulement.

Info24 a  listé dix bonnes raisons de ne pas voter pour la présidente du Front National:

1. La sortie de l’euro

Ce retour au franc coûterait la bagatelle de 30 milliards d’euros selon la Banque de France. L’Euro est une monnaie solide qui a très peu vacillé pendant la crise de 2008 qui a pourtant violemment touché l’Europe.

2 – Le Frexit

Face à la concurrence chinoise, russe et américaine, difficile d’imaginer que la France, qui ne représente que 1% de la population mondiale, fasse cavalier seul.

3 – Un franc dévalué entrainant une augmentation des prix considérable

Le franc serait forcément dévalué en cas de sortie de la zone euro. L’exemple le plus similaire est celui de la chute de la lire italienne qui avait été dévaluée de 20% lors de sa sortie du Système monétaire européen en 1002.

Cela signifie que le coût de la dette augmente ainsi que les prix à la consommation de produits importés.

4 – Perte de pouvoir d’achat des Français

Cette dévaluation obligeraient les français à dépenser environ 2000 euros de plus par ménage et par an pour les mêmes biens.

5 – Une taxe à l’importation surévaluée

Marine Le Pen souhaite établir une taxe à l’importation de 3%. Cela engendrera une baisse des importations alors que la production nationale ne pourrait pas se substituer.

En outre, celle-ci devrait rapporter bien moins que les 15 milliards d’euros chiffrés dans le programme de la candidate.

6 – Aucune économie ou très peu

Les baisses d’impôts promises ne sont pas compensées et les économies promises sur la gestion de la Sécurité sociale, l’immigration, la délinquance et l’Union européenne chiffrées à 60 milliards d’euros sont peu sourcées.

7 – Une forte aggravation de la dette

Avec des dépenses programmées de 180 milliards d’euros !

8 – L’interdiction de l’immigration pourrait avoir des effets pervers

Comme par exemple des mesures de rétorsion à l’égard des français expatriés ou encore l’annulation de l’effet d’augmentation des salaires des français suite à l’embauche d’étrangers.

9 – Le retour de la retraite à 60 ans mettrait les finances en péril

Celui-ci devrait creuser un trou de 32 milliards d’euros à l’horizon 2040.

10 – La prime promise à 18 milliards d’euros

La prime de pouvoir d’achat de 80 euros promise à tous les salariés touchant moins de 1500 euros mensuels coûterait 18 milliards d’euros par  l’Institut de l’Entreprise.




Réagissez

Commentaires